Département : Aisne - Pays : FRANCE

Un peu d'histoire


Contrairement à d'autres villages, MONTHUREL n'a pas d'homonyme en France. Il y eut plusieurs orthographes à son nom, en passant par MONTS HUREL, MONTREUL, MONTUREL pour finir à MONTHUREL avec un H et ses habitants s'appelaient les MONTHURIAUX.

La surface du village est de 386 hectares pour 154 âmes et 66 habitations. Nous sommes situés à une altitude de 103 mètres en moyenne, quelques bornes sont implantées dont une en haut de la rue de Janvier. En parlant de lavoir sachez que nous en avons trois qui ne servent plus mais qui ont été fréquenté assidûment par nos mères et grands-mères.

Au coeur du village se trouve la Mairie et son école. Ce bâtiment fut construit en 1869, l'école ouvrit en octobre 1871 et elle fonctionna jusqu'à sa fermeture en 1934. En 1940, l'aviation italienne la détruit en partie. Elle fut reconstruite à la fin de la guerre pour rouvrir en 1951, refermée en 1957 pour rouvrir le 5 janvier 1965. En 1969, MONTHUREL accueillait un cours préparatoire. Aujourd'hui, c'est une maternelle avec une classe et un dortoir. Pour les cours supérieurs, nos enfants vont à Saint-Eugène puis Connigis, avec lesquels nous formons un groupe scolaire. Ils empruntent le bus scolaire et se rendent à la cantine du collège de CONDE EN BRIE. Ce bâtiment comprend aussi la mairie et son secrétariat ainsi qu'une salle de réunions qui sert aussi au club du troisième âge et aux jeunes.

Les terres de MONTHUREL ont appartenu pendant de longues années aux seigneuries de CONDE EN BRIE par le biais du conte de la Tour du PIN LACHAUX, seigneur de Condé et Monthurel.

La commune ne possède pas de monuments aux morts. Celui-ci se trouve au carrefour de SAINT-EUGENE.


Extrait du bulletin communal n° 1 d'octobre 2000.